L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Guillaume Bridet, « De quelques dérèglements dans Les Règles de l’art. »

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7254
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Guillaume Bridet, « De quelques dérèglements dans Les Règles de l’art. » Empty Guillaume Bridet, « De quelques dérèglements dans Les Règles de l’art. »

    Message par Johnathan R. Razorback le Ven 11 Déc - 15:53

    https://www.cairn.info/revue-les-temps-modernes-2002-2-page-111.htm

    « Mettre en avant la vérité sociologique, c’est enfin ne pas interroger le privilège du sociologue qui, contrairement au commun des mortels, aurait seul la capacité d’échapper aux structures mentales que conditionne son appartenance à un champ social donné, en l’occurrence celui de la recherche sociologique, et pourrait objectiver ainsi la « vérité » du texte littéraire. Tel est, en effet, la prétention paradoxale des Règles de l’art : offrir une étude de sociologie historique située elle-même hors de l’histoire et de la société. En parlant d’« agent » dans le but délibéré d’éviter le terme de « sujet », Pierre Bourdieu oppose pourtant un a priori métaphysique à un autre, une pensée de la détermination de l’esprit humain par les structures sociales à une pensée de la conscience plus ou moins maîtresse d’elle-même, un structuralisme sociologique marqué par le schéma déterministe des sciences de la nature à l’humanisme philosophique préservant une autonomie du sujet. Dans une contradiction entre l’impossibilité des agents à penser leur pratique et la prétention du sujet sociologue à la leur révéler, il établit la relativité de tout savoir en oubliant de porter un doute sur le savoir de la relativité et, le cas échéant, sur sa construction socialement déterminée.
    […] Le chercheur prend acte d’une manifestation de la créativité et rend compte de ses variations, mais il reste confronté, en l’état actuel des choses, au mystère de son origine et de sa différence.
    »
    -Guillaume Bridet, « De quelques dérèglements dans Les Règles de l’art. », Les Temps Modernes 2/2002 (n° 618) , p. 111-137.


    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.


      La date/heure actuelle est Ven 30 Oct - 11:14