L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Robert Greene, L'Art de la Séduction

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5780
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Robert Greene, L'Art de la Séduction Empty Robert Greene, L'Art de la Séduction

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 29 Nov - 10:53

    https://books.google.fr/books?id=Hz0aAwAAQBAJ&pg=PA416&lpg=PA416&dq=s%C3%A9duction+intensification&source=bl&ots=XqZ5o7p_4R&sig=JhcnUDgtyY_RpBugeSfaTqNevkM&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi2zMbZ483QAhXHCBoKHTh5CgIQ6AEIPjAG#v=onepage&q=s%C3%A9duction%20intensification&f=false

    "Lorsque l'esprit se focalise sur un seul objet, il se détend."

    "Dans Les Égarements du cœur et de l'esprit de Crébillon fils, roman libertin du XVIIIème siècle, Mme de Lursay entreprend de séduire le jeune Meilcour. Elle dispose de plusieurs atouts. Lors de la soirée qu'elle donne chez elle, elle porte une robe qui la dénude savamment ; sa chevelure est légèrement en désordre, elle lui lance des œillades assassines et sa voix tremble un peu. Dès qu'ils sont seuls, elle le fait asseoir tout près d'elle et elle se met à parler plus lentement. Enfin, elle se met à pleurer. Meilcour a pourtant toutes les raisons de lui résister: il est amoureux d'une fille de son âge et la rumeur l'a mis en garde contre les entreprises de Mme de Lursay. Est-ce la toilette suggestive de la séductrice qui aura raison du jeune homme ? Ses regards, son parfum, sa voix ? La proximité de son corps, ses larmes ? Tout y aura contribué, sans doute, car, sous l'effet d' "un trouble indescriptible qui bouleverse ses sens", Meilcour finit par succomber."
    -Robert Greene, L'Art de la Séduction, Éditions à contre-courant, 2014, p.416.


    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Jeu 22 Aoû - 11:12