L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

-25%
Le deal à ne pas rater :
Abonnement PS Plus de 12 mois
44.99 € 59.99 €
Voir le deal

    Déchéance de la nationalité française + Dany Cohen, Une mesure opposée aux principes républicains

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7453
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Déchéance de la nationalité française + Dany Cohen, Une mesure opposée aux principes républicains Empty Déchéance de la nationalité française + Dany Cohen, Une mesure opposée aux principes républicains

    Message par Johnathan R. Razorback le Sam 6 Jan - 14:23

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ch%C3%A9ance_de_la_nationalit%C3%A9_fran%C3%A7aise

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/01/07/une-mesure-opposee-aux-principes-republicains_4843407_3232.html

    "La volonté gouvernementale d’étendre les possibilités de déchoir un Français de sa nationalité et même d’inscrire ces nouvelles possibilités dans notre Constitution demeure incompréhensible pour un esprit rationnel – et plus encore pour un juriste, la nationalité étant avant tout une question de droit.

    On ne compte plus les voix qui ont exprimé leur stupéfaction, leur désapprobation, et ce, tant à droite qu’à gauche, comme en témoigne la déclaration sans équivoque du défenseur des droits et ancien ministre Jacques Toubon, ce qui confirme qu’on est ici au-delà des opinions partisanes et que sont en jeu les valeurs cardinales de la République. Seuls applaudissent quelques politiciens en quête d’un profit électoral supposé et bien sûr l’extrême droite.

    Lorsqu’on inscrit une sanction dans la loi, c’est évidemment pour dissuader – du moins dans une démocratie. Or aucun esprit à peu près sain n’imagine que la perspective de perdre sa nationalité française va faire si peur au kamikaze qu’il abandonnera son projet fou de se faire exploser.

    A quel degré de fébrilité brouillonne le premier ministre est-il rendu pour que, lorsqu’on lui rappelle cette évidence, il réplique en substance que l’inutilité de la mesure ne le gêne en rien, l’essentiel étant le symbole ? Cette réponse, où la raideur martiale remplace la réflexion, fut précisément celle que les partisans les plus obtus de la peine de mort brandirent lorsqu’on parvint à démontrer l’inutilité totale de ce châtiment.
    Quantité de juifs, de Gaulle et quelques autres

    Le symbole ? Venons-y : durant le dernier siècle et demi de notre Histoire, un seul régime a sérieusement usé des retraits de nationalité : Vichy, qui déchut de la nationalité française quantité de juifs, mais aussi de Gaulle et quelques autres. Le gouvernement veut d’ailleurs aller plus loin que Vichy, qui, dans la loi du 23 juillet 1940, prévoyait de retirer la nationalité à des personnes naturalisées et non à celles nées..."
    -Dany Cohen, Une mesure opposée aux principes républicains, http://www.lemonde.fr, 07.01.2016.




    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).


      La date/heure actuelle est Sam 28 Nov - 8:05