L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Le(s) fondement(s) de la morale

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5785
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Le(s) fondement(s) de la morale Empty Le(s) fondement(s) de la morale

    Message par Johnathan R. Razorback le Sam 7 Avr - 9:14

    « Comment fonder les droits de l’homme rationnellement, c’est-à-dire avec une autorité qui s’impose à tout homme au nom de la raison ? »
    -Jean-Marie Lustiger, Dieu merci, les droits de l'homme, Collection Bibliothèque du Cerf, avril 2011, 480 pages, p.82.

    http://academienouvelle.forumactif.org/t2022-moral-realism-moral-naturalism#2726

    http://academienouvelle.forumactif.org/t4354-rolf-lagerborg-la-nature-de-la-morale#5234

    Nature de la morale: Nature de la morale. La morale comme code et la morale comme source extra-sociale de légitimité.

    La morale présuppose la possibilité d'agir.
    Bon ou avantageux présuppose un état "supérieur" atteignable. Un être qui ne peut pas agir, ou dont l'action ne pourrait ni améliorer ni dégrader la condition, n'est pas ou n'est plus concerné par la morale.

    Dimension téléologique de l'existence humaine:

    "Si l’homme cherche son bonheur dans tous les instants de sa vie, il ne doit approuver que ce qui le lui procure ou lui fournit les moyens de l’obtenir." (p.235)
    -Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach, Système de la nature ou des lois du monde physique et du monde moral, 1770, "Les classiques des sciences sociales", 580 pages.

    La morale comme norme immanente: Fait partie du monde, de son organisation, de son ordre.

    Nous privilégions le terme de norme à ceux de loi ou de droit naturel, tout chargé qu'ils sont de connations anthropomorphique et théologiques.

    De même qu'il découle de la nature de l'eau de bouillir à telle température, il est dans la nature humaine que tel comportement autorise et favorise son bonheur.

    Que la morale soit une nécessité découlant de la nature de l'Homme et des choses ne veut bien sûr pas dire que l'Homme soit nécessairement moral. Puisque la morale présuppose le choix, elle peut n'être pas suivie. La loi naturelle fait donc partie de la Nature mais elle n'est pas une loi de la nature (comme le serait une loi physique). Toutefois, si l'Homme peut ignorer la morale (ce qui est proprement être déraisonnable), il ne peut pas ignorer les conséquences qu'il y à être immoral, c'est-à-dire le malheur.

    Critérium de la morale: "Est morale ou bonne l'action qui a pour conséquences d'augmenter la joie de l'individu, le rapprochant ainsi du bonheur. Est mauvaise l'action qui a les effets contraires."






    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Lun 26 Aoû - 0:39