L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Simon Luck, Sociologie de l’engagement libertaire dans la France contemporaine. Socialisations individuelles, expériences collectives et cultures politiques alternatives

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5785
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Simon Luck, Sociologie de l’engagement libertaire dans la France contemporaine. Socialisations individuelles, expériences collectives et cultures politiques alternatives Empty Simon Luck, Sociologie de l’engagement libertaire dans la France contemporaine. Socialisations individuelles, expériences collectives et cultures politiques alternatives

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 5 Juin - 10:37

    "Le mot libertaire existe depuis 1857, lorsque Joseph Déjacque, ouvrier et poète français, militant révolutionnaire, adresse à Pierre-Joseph Proudhon un pamphlet intitulé « De l’Être-Humain mâle et femelle ». Il y stigmatise la pensée misogyne du père de l’anarchisme, lui reprochant de ne pas promouvoir l’égale liberté de tous les êtres humains, de se montrer libéral et non libertaire." (p.9)

    "Dans les années 1930-1940, aux Etats-Unis, la classe politique arrivée au pouvoir avec F. D. Roosevelt se qualifie de « liberal », bien qu’elle mette en place des politiques de welfare state opposées à la conception libérale classique en matière d’économie." (p.10)

    "Les analyses culturelles suggèrent à la fois que la culture d’un mouvement trouve son fondement dans les représentations de ses initiateurs et qu’elle se construit dans un processus interactionnel nécessairement influencé par des recrutements ou des défections." (p.22)
    -Simon Luck, Sociologie de l’engagement libertaire dans la France contemporaine. Socialisations individuelles, expériences collectives et cultures politiques alternatives, Thèse de Science politique. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2008, 760 pages.




    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Lun 26 Aoû - 1:02