L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Blaise Benoit, « La réalité selon Nietzsche »

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5780
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    nietzsche - Blaise Benoit, « La réalité selon Nietzsche » Empty Blaise Benoit, « La réalité selon Nietzsche »

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 24 Sep - 11:03

    https://www.cairn.info/revue-philosophique-2006-4-page-403.htm

    "La réalité est d’abord appréhendée à partir du clivage Apollon/Dionysos, dans la période de La naissance de la tragédie. Cette approche n’est intelligible que si l’on souligne l’influence de Schopenhauer lecteur de Kant sur le jeune Nietzsche. En ce sens, la réalité est pensée à partir de la Volonté schopenhauérienne, influencée par la chose en soi kantienne. Ici, c’est la musique qui permet de s’ouvrir à la réalité.

    Celle-ci est ensuite pensée comme devenir absolument insaisissable, et c’est à ce titre qu’elle est l’irréalité même. Plus simplement, la réalité ne serait qu’une projection des catégories figées de l’esprit humain sur du radicalement fluctuant. Elle serait une simple fiction issue du besoin de trouver de la stabilité dans le monde.
    "

    "Parler de volonté de puissance, ce serait dire qu’il n’y a que des phénomènes en conflit avec eux-mêmes et les uns avec les autres, sans chose en soi. La volonté de puissance nous conduit à un monisme de la force, c’est-à-dire à la réalité comme interprétation, par laquelle des configurations de forces donnent formes et sens à d’autres configurations de forces ."
    -Blaise Benoit, « La réalité selon Nietzsche », Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2006/4 (Tome 131), p. 403-420.



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Jeu 22 Aoû - 11:49