L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Renaud Garcia, Nature humaine et anarchie : la pensée de Pierre Kropotkine

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5785
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Pierre - Renaud Garcia, Nature humaine et anarchie : la pensée de Pierre Kropotkine Empty Renaud Garcia, Nature humaine et anarchie : la pensée de Pierre Kropotkine

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 15 Oct - 16:35

    https://tel.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/776417/filename/GARCIA_Renaud_2012_These.pdf

    "La nature humaine, expression de cette catégorie plus large que serait la "nature", s'y trouve critiquée comme une notion à l'extension démesurée, servant à justifier tout et son contraire en apposant à chaque décision morale, à chaque choix politique, à chaque conduite ordinaire des hommes, le sceau ruineux de la nécessité: "c'est dans la nature humaine".
    Qu'entendre par
    antinaturalisme ? De manière générale, le terme recouvrirait toute position qui considère que la nature, prétendument extérieure au champ de l'artifice humain, n'est en fait rien en dehors de ce que notre langage, nos représentations et nos pratiques permettent d'en dire et d'en faire." (p.10-11)

    -Renaud Garcia. Nature humaine et anarchie: la pensée de Pierre Kropotkine. Philosophie. Ecole normale supérieure de lyon - ENS LYON, 2012. Français. <NNT: 2012ENSL0778>. <tel-00776417>



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Sam 24 Aoû - 23:20