L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Lilian Truchon, Sortir de l’aporie du matérialisme marxien

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5783
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Lilian Truchon, Sortir de l’aporie du matérialisme marxien Empty Lilian Truchon, Sortir de l’aporie du matérialisme marxien

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 17 Déc - 15:07

    https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01593188/document

    "Marx souhaite atteindre une connaissance objective ») de l’humanité sociale (c’est le thème de l’ « activité objective ») jusque-là délaissée par le matérialisme des Lumières jusqu’à Feuerbach à cause d’un réductionnisme abusif imperméable à la spécificité de la sphère social et qui ramenait abusivement l’être social à sa réalité physique. [...]
    Cet intérêt de Marx pour l’activité humaine et la dialectique du social se rencontrait chez de nombreux idéalistes (Kant, Fichte, Hegel, etc.), alors qu’il était jusqu’alors négligé par le matérialisme des Lumières surtout réductionniste et réformateur. C’est ce qui fera dire à Lénine lui-même que « l’idéalisme intelligent est plus près du matérialisme intelligent que le matérialisme bête »
    ." (p.Cool

    "Même s’il n’a jamais utilisé l’expression « matérialisme dialectique », Marx s’est déclaré ouvertement partisan du matérialisme et de la méthode dialectique, cette réunion constituant même la singularité de sa pensée. En outre, la correspondance entre Marx et Engels atteste le fait qu’ils ont des vues communes sur toutes les questions théoriques importantes, notamment sur l’existence d’une dialectique de et dans la nature." (p.11)

    "Les décrets sur l’Inconnaissable qui scandent l’histoire de la philosophie (chez Locke, Kant, Comte, Spencer, etc.), mais dont la science, chaque fois, a invalidé les prédictions, n’auront pourtant aucune incidence sur la réputation de leurs auteurs." (p.14)

    "Tort souligne l’intérêt fondamental du clinamen d’Épicure, lequel, à l’opposé du réductionnisme matérialiste leucippo-démocritéen, intègre la contingence à son modèle explicatif. C’est la « seule voie alternative de dépassement des apories qui gênent aujourd’hui encore la cohérence du matérialisme scientifique face aux prétentions renaissantes des doctrines spiritualistes » (Patrick Tort, Qu’est-ce que le matérialisme ?, op.cit., p.47). Tort rejoint, en le réinstruisant sur des bases naturalistes, l’intérêt précoce de Marx (en 1839-1841) pour l’épicurisme contre Démocrite. Mais son matérialisme de la contingence n’est pas le « matérialisme spéculatif » de Ernst Bloch ni le « matérialisme de la rencontre » d’Althusser puisqu’il récuse l’idée d’un hasard essentiel et l’opposition entre cause et déviation." (p.15)
    -Lilian Truchon. Sortir de l’aporie du matérialisme marxien. 2017. <hal-01593188>, 16 pages.






    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Sam 24 Aoû - 4:24