L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Michel Nazet, Commentaire de carte, la méthode et l'exemple

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5783
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    michel - Michel Nazet, Commentaire de carte, la méthode et l'exemple Empty Michel Nazet, Commentaire de carte, la méthode et l'exemple

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 17 Déc - 16:52

    https://www.diploweb.com/ECRICOME-commentaire-de-carte-la.html

    "L’échelle est la distance à laquelle est apprécié un espace. Dans la cartographie contemporaine, l’échelle est le rapport existant entre un centimètre sur la carte et un centimètre sur le terrain. Ce rapport est toujours exprimé en 1/x (1 centimètre sur la carte pour x centimètres sur le terrain). Les différentes échelles produisent des images plus ou moins proches, et plus ou moins précises du territoire. Les géographes distinguent plusieurs ordres de grandeur entre la très grande échelle, détaillée, et la petite échelle qui, contrairement à ce qu’exprime le français courant, est le propre des cartes représentant de vastes espaces. Un planisphère est ainsi une carte à très petite échelle. Stéphane Rosière, Professeur à l’Université de Reims, enseigne ainsi que « les analyses de géographie politique comme de géopolitique marient les comparaisons et les analyses d’un problème à différentes échelles."





    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Sam 24 Aoû - 4:18