L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4 à 6,99€
Voir le deal
6.99 €

    Thierry Ménissier, Notre époque est-elle tragique ? Une approche dephilosophie politique et de philosophie de l’histoire

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7445
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Thierry Ménissier, Notre époque est-elle tragique ? Une approche dephilosophie politique et de philosophie de l’histoire Empty Thierry Ménissier, Notre époque est-elle tragique ? Une approche dephilosophie politique et de philosophie de l’histoire

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 14 Mai - 13:28

    https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01663882/document

    "Est tragique ce qui relève de la liberté humaine telle qu’elle s’exerce dans la contingence de l’histoire, puisque cette dernière n’est passible d’aucune prévision absolue, aucun calcul ne peut venir anticiper totalement ni garantir une parfaite maîtrise de situations économiques, sociales et politiques. L’adjectif « tragique » sanctionne la capacité effective mais limitée d’une liberté individuelle et collective qui œuvre à même une matière d’une irréductible contingence." (p.2)

    "Dans le tragique historique ce ne sont pas les dieux, mais l’homme lui-même qui, du fait d’une action insuffisamment éclairée et en défaut croissant d’efficacité, engendre les cadres de son échec, de sorte qu’il devient inéluctablement l’agent de sa propre perte." (p.6)
    -Thierry Ménissier. Notre époque est-elle tragique ? Une approche de philosophie politique et de philosophie de l’histoire. Séminaire de la Société alpine de philosophie, Feb 2009, Meylan, France.<halshs-01663882>



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).


      La date/heure actuelle est Mer 25 Nov - 6:04