L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

-38%
Le deal à ne pas rater :
LEGO 71360 Pack de démarrage Aventures Super Mario
37.36 € 59.99 €
Voir le deal

    Éric Derennes, Le mouvement pétitionnaire pour la restauration d'Henri V (automne 1873-hiver 1874). Tactique politique et expression d'un légitimisme populaire

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7710
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Éric Derennes, Le mouvement pétitionnaire pour la restauration d'Henri V (automne 1873-hiver 1874). Tactique politique et expression d'un légitimisme populaire Empty Éric Derennes, Le mouvement pétitionnaire pour la restauration d'Henri V (automne 1873-hiver 1874). Tactique politique et expression d'un légitimisme populaire

    Message par Johnathan R. Razorback le Jeu 7 Nov - 18:17

    https://www.cairn.info/revue-historique-2012-1-page-49.htm

    "Si les effets de « la crise brutale qui touch[a] à partir du printemps 1873 l’Allemagne, puis l’Autriche et la Grande-Bretagne » n’affectèrent pas immédiatement l’ensemble de l’économie de la France, cette crise se révéla toutefois par des signes avant-coureurs de type sectoriel. Ainsi, les exportations françaises connurent « dès cette époque, une nette dégradation ». Nous verrons que l’atonie du commerce apparaît comme le premier et récurrent argument dans la rhétorique des pétitionnaires.

    En octobre 1873, la publicité autour de la préparation d’une restauration, annoncée comme imminente et certaine, avait ravivé et augmenté les tensions politiques. La surprise fut de taille lorsque la lettre de Salzbourg du 27 octobre, publiée dans le quotidien légitimiste
    L’Union et qui affirmait l’attachement du comte de Chambord au drapeau blanc, déchira brutalement l’image d’une union monarchique recouvrée en levant toute ambiguïté sur les intentions du prince en exil, en même temps qu’elle hypothéquait sérieusement les chances de son retour sur le trône de France. Cet événement suscita des réactions notamment dans le camp républicain qui vit dans ce refus du prince d’accepter les termes de la modernité post-révolutionnaire proposés par une droite « fusionniste » improbable un ressort inespéré pour anéantir toute entreprise de restauration."



    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).


      La date/heure actuelle est Dim 17 Jan - 6:19