L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le deal à ne pas rater :
Achetez une seconde manette DualSense pour la PS5
69.99 €
Voir le deal

    Michelle Zancarini-Fournel, compte-rendu de Jean-François Sirinelli (dir.), Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7445
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Michelle Zancarini-Fournel, compte-rendu de Jean-François Sirinelli (dir.), Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle Empty Michelle Zancarini-Fournel, compte-rendu de Jean-François Sirinelli (dir.), Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 11 Mai - 16:01

    "Le Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle présente en 378 articles les acquis récents d’une histoire politique revivifiée, avec les événements, les débats, les mouvements, les acteurs, les institutions du XXe siècle. Il n’est pas question ici de rendre compte de l’ensemble de cette entreprise, mais de s’intéresser aux articles concernant les femmes. Par-delà les qualités de ce qui est désormais un utile outil de travail, je voudrais souligner la manière particulière dont les femmes sont traitées. Six articles les concernent spécifiquement.

    Quatre femmes ont donc droit aux honneurs du Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle. Quatre biographies sur un total de 126, ce qui représente 3,1 %, pourcentage inférieur aux élues de notre Parlement (institution qui ne figure pas en tant que telle dans le Dictionnaire). Edith Cresson, Marie-France Garaud, Arlette Laguillier et Simone Veil se partagent donc la vedette. On pourrait s’interroger sur la pertinence du choix de ces personnalités-là, parées du titre de femmes ayant compté dans la vie politique du XXe siècle, mais ne boudons pas notre plaisir, elles ne sont pas si nombreuses ! En revanche la lecture de ces biographies laisse perplexe : si pour Arlette Laguillier il est indiqué qu’« on ne sait pas grand-chose de sa véritable personnalité, sans enfants ni mari selon son autoportrait réalisé pour la télévision » - dixit l’auteur de la notice Marc Lazar -, en ce qui concerne Simone Veil, on connaît précisément le nom et la profession de son époux, la date de son mariage et le nombre de ses enfants. On chercherait vainement des précisions de même nature dans les 122 biographies des hommes célèbres du XXe siècle, hommes politiques ou écrivains.

    Aucune association, aucun groupe politique, aucune revue, aucun journal, créés et dirigés par des femmes, n’ont été jugés dignes de figurer dans le Dictionnaire. Charles Spinasse et Gaston Plissonnier comptent parmi les élus, mais pas Simone de Beauvoir ni Danièle Casanova. Quant aux féminismes, ce sont des courants politiques et des groupes inconnus au XXe siècle.

    Pour être exhaustive, il faut souligner que deux autres articles concernent les femmes : la politologue Janine Mossuz-Lavau traite de « Contraception et Interruption Volontaire de Grossesse » et du rapport « femmes et politique ». L’honneur féminin est sauf !
    "
    -Michelle Zancarini-Fournel, « Jean-François SIRINELLI (dir.), Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 1 | 1995, mis en ligne le 01 janvier 2005, consulté le 11 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/clio/543




    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).


      La date/heure actuelle est Mer 25 Nov - 5:54