L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Raymond Boudon, Justice sociale et intérêt général : à propos de la théorie de la justice de Rawls

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7237
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Raymond Boudon, Justice sociale et intérêt général : à propos de la théorie de la justice de Rawls Empty Raymond Boudon, Justice sociale et intérêt général : à propos de la théorie de la justice de Rawls

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 4 Aoû - 19:30

    https://www.persee.fr/doc/rfsp_0035-2950_1975_num_25_2_418199

    "Il ne me semble pas que la laborieuse "déduction" à laquelle se livre l'auteur de A Theory of Justice nous fasse avancer d'un seul pas au-delà de l'axiomatique qu'il pose au point de départ." (pp.194-195)

    "Le contractant de Rawls ressemble comme un frère à l' "homme sauvage" du Discours sur l'origine de l'inégalité. Comme lui, il est bon (ni envieux, ni malveillant), nourrit à l'égard de son semblable un sentiment de neutralité indifférente, n'a qu'une connaissance rudimentaire de la nature humaine et des sociétés." (p.195)

    "Il est impossible même en tenant compte des nuances apportées par Rawls à l'axiomatique de la situation originelle, d'en déduire cette pièce essentielle de la théorie de la justice qu'est le principe d'indifférence." (p.202)

    "Seule, pour employer le langage de Rawls, une théorie de type intuitioniste me paraît possible."
    -Raymond Boudon, "Justice sociale et intérêt général : à propos de la théorie de la justice de Rawls", Revue française de science politique, Année 1975, 25-2, pp. 193-221.




    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.


      La date/heure actuelle est Sam 24 Oct - 6:05