L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment : -39%
Prix cassé sur le Smartphone Samsung Galaxy ...
Voir le deal
479 €
-46%
Le deal à ne pas rater :
SEB COMPACT INOX- SET 10 PIÈCES – L953SA04
69.99 € 129.99 €
Voir le deal

    Philippe Foussier, Pierre Vermeren analyse comment "On a cassé la République"

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7445
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Philippe Foussier, Pierre Vermeren analyse comment "On a cassé la République" Empty Philippe Foussier, Pierre Vermeren analyse comment "On a cassé la République"

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 10 Nov - 12:58

    https://www.marianne.net/agora/pierre-vermeren-analyse-comment-on-a-casse-la-republique

    "Vermeren constate que, en dépit des incantations dont elle est régulièrement l’objet, la République s’est profondément modifiée au cours de ces trois demi-siècles. La méritocratie est tombée en panne à partir des années 1980. La cassure principale, Vermeren la situe en 1969 avec le départ du Général de Gaulle, signant ainsi la fin d’un monde, celui d’une « anthropologie particulière de la civilité », « d’un système culturel collectif » aujourd’hui évaporé.

    L’école et l’armée ont joué un rôle majeur dans la structuration et dans la consolidation du régime. L’auteur a raison d’établir cette analogie car, sous la IIIe République, un instituteur percevait le même salaire qu’un capitaine, un professeur qu’un colonel et un universitaire qu’un général. D’autant que, depuis, la conscription a disparu et que l’école a perdu la mission civique que lui assignait le régime républicain. L’effondrement de la transmission culturelle n’est que l’un des avatars de cette renonciation. Elle a alimenté une dépréciation collective dans la manière dont les Français se perçoivent à travers leur spécificité culturelle.
    "
    -Philippe Foussier, Pierre Vermeren analyse comment "On a cassé la République", 07/11/2020: https://www.marianne.net/agora/pierre-vermeren-analyse-comment-on-a-casse-la-republique



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).


      La date/heure actuelle est Mer 25 Nov - 5:42