L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Giovanni Busino, Introduction à une histoire de la sociologie de Pareto

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7257
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Giovanni Busino, Introduction à une histoire de la sociologie de Pareto Empty Giovanni Busino, Introduction à une histoire de la sociologie de Pareto

    Message par Johnathan R. Razorback le Jeu 13 Nov - 8:12

    http://books.google.fr/books?id=e-6AsBHBx1gC&pg=PA95&dq=machiavel&hl=fr&sa=X&ei=OGdkVMGxOMvkatThgLAE&ved=0CD0Q6AEwBTjSAQ#v=onepage&q=machiavel&f=false

    "Membre actif de la Société Adam Smith de Florence, donc lié à un groupe politique et culturel qui n'avait aucun poids dans la vie politique du pays, Pareto mène une bataille dont le sens échappe aussi bien aux progressistes qu'aux conservateurs. [...]
    Le sentiment de solitude, de lutter pour une cause à laquelle la plus grande partie de ses compatriotes ne s'intéresse pas, de sentir que ses arguments n'étaient même pas discutés par ses adversaires, qu'ils étaient simplement ignorés de ceux-là même à qui ils étaient destinés, devient toujours plus aigu à mesure que passent les années. Le tarif douanier de 1887 marque un véritable tournant dans la vie de Pareto. Jusque-là, il avait le sentiment de prêcher à des sourds, désormais il a l'impression de contempler des fous. Car la pratique commerce que les milieux dirigeants ont imposée lui semble véritablement une folie. Il lui paraît que les nouveaux tarifs n'ont qu'un seul but: procurer de nouvelles ressources au gouvernement pour réaliser une politique qui n'a pas de lien avec la réalité et favoriser un petit nombre de personnes aux dépens des masses laborieuses.
    "
    -Giovanni Busino, Introduction à une histoire de la sociologie de Pareto, Genève, Libraire Droz, Cahiers Vilfredo Pareto, Revue européenne d'histoire des sciences sociales, n°12, ,1967, p.16.




    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.


      La date/heure actuelle est Sam 31 Oct - 13:58