L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le deal à ne pas rater :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 – 4K UHD, Smart TV
564 €
Voir le deal

    Serge Audier, La Cité écologique

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 10763
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Serge Audier, La Cité écologique Empty Serge Audier, La Cité écologique

    Message par Johnathan R. Razorback Ven 13 Mai - 14:47

    "Si nous sommes condamnés à vivre dans le monde qui est le nôtre -dans son économie, sa société, sa politique, sa culture, etc.- cela signifie que nous sommes condamnés, à plus ou moins longue échéance, à une véritable fin de l'histoire [...] en un sens très concret: celui de l'habitabilité de la Terre, ou d'une bonne partie de celle-ci. Ce qui veut dire, si l'on garde un peu de bon sens, qu'il nous faut inverser la thèse de Furet: être condamnés à continuer à vivre dans le monde où nous sommes, ce serait prolonger un fantasme de fuite en avant productiviste et écocidaire ; inversement, vouloir changer radicalement de société ne procède pas seulement d'une haine de la bourgeoisie, d'une passion de l'égalité ou d'une quelconque nostalgie de la communauté mais d'une nécessité physique vitale et morale impérative -sauf à se complaire dans un cynique "Après nous, le déluge !", dont un certain Karl Marx considérait qu'il résumait bien l'esprit suicidaire de la bourgeoisie capitaliste vis-à-vis des générations futures et de la nature." (p.6)

    "Attaques virulentes contre l'écologie politique de Marcel Gauchet." (note 8 p.7)

    "On connaît pourtant en partie la thérapie à mettre en œuvre -décarbonisation généralisée, énergies renouvelables, relocalisations, etc." (p.10)

    "Les individus contemporains ne sacrifieront pas ce qu'ils estiment être leur bonheur aux générations futures ou à l'habitabilité de la Terre pour d'autres humains et espèces [...] Cela rend d'autant plus nécessaire de repenser le sens de la vie, ce qui signifie une existence accomplie, ce que veut dire le bonheur tant du point de vue individuel et collectif. [...] Trouver un sens à l'ouverture à l'altérité, notamment celle qui vient." (p.11)

    "Les tentations [antipolitiques] existaient dans les années 1990, et elles existent peut-être encore davantage avec la montée de certains discours catastrophistes, survivalistes et "collapsologiques"." (p.13)

    "[Robyn Eckersley] est [...] une des très rares philosophes "écocentriques" à plaider davantage pour une critique interne de la modernité ; mais combien sont-ils, surtout dans cette mouvance, à adopter une approche aussi nuancée ?" (p.26)

    "Les partisans de la causalité exclusive du capitalisme restreignent le spectre de l'imputation criminelle." (p.31)

    "
    (pp.34-35)
    -Serge Audier, La Cité écologique. Pour un éco-républicanisme, Éditions La Découverte, 2020, 750 pages.




    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. » -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. » -Hegel, La Raison dans l'Histoire.

    « Mais parfois le plus clair regard aime aussi l’ombre. » -Friedrich Hölderlin, "Pain et Vin".


      La date/heure actuelle est Sam 28 Mai - 14:28