L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment : -24%
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX ...
Voir le deal
3799 €

    John Verhaar, Visées du postmodernisme

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 7460
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    John Verhaar, Visées du postmodernisme Empty John Verhaar, Visées du postmodernisme

    Message par Johnathan R. Razorback le Sam 21 Nov - 14:54



    "Chercher le postmodernisme dans la seule philosophie serait une erreur: il est un mouvement culturel d'ensemble, bien au-delà d'une simple position philosophique. Le postmodernisme est présent dans les arts, la critique littéraire et même la théologie. Peut-être convient-il pourtant de commencer par la philosophie.
    Sous cet angle, la "modernité" d'ensemble assez couramment l'ensemble de la pensée philosophique depuis Kant (ou, pour certains, depuis Descartes). Or le postmodernisme la rejette en tant qu'associée à une recherche désespérée, vaine, du "fondement" de la connaissance et à une quête illusoire de l' "identité" humaine -l'homme comme cogito, comme sujet, alors qu'il n'est que liberté finie, sujet "ébauché"." (p.367)

    "La philosophie post-moderniste suppose, insistons-y, que toute théorie est éliste: que la théorie joue de ce fait en politique le rôle d'un instrument de pouvoir. Il s'ensuit une bonne dose de scepticisme, une grande insistance sur la contingence -finitude et imperfection- du langage et sur l'existence de conflits à l'intérieur même de tout discours (conflits entre ce qu'on dit et la manière de le dire). De même une insistance sur la contingence et la finitude des cultures (la philosophie est elle aussi un artefact culturel) et sur la faible validité des règles morales." (p.368)

    "Aux yeux des postmodernes, l'honnêteté et l'idéalisme évident de libéraux modernes [...] ne changent rien à la dure situation du monde." (p.370)

    "Rorty représente un excellent compagnon pour ceux qui vivent la foi religieuse au sein d'un monde postmoderne." (p.372)
    -John Verhaar, "Visées du postmodernisme", Études, 1994/3 (Tome 380), p. 367-376. DOI : 10.3917/etu.803.0367. URL : https://www.cairn-int.info/revue-etudes-1994-3-page-367.htm



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. »
    -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).


      La date/heure actuelle est Mar 1 Déc - 15:39