L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Le risque de disparition de la gauche

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5777
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Le risque de disparition de la gauche Empty Le risque de disparition de la gauche

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 6 Mai - 7:59



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.

    Boehme
    Boehme

    Messages : 2
    Date d'inscription : 24/11/2014

    Le risque de disparition de la gauche Empty Re: Le risque de disparition de la gauche

    Message par Boehme le Lun 24 Nov - 18:50

    La disparition progressive de la gauche tient à mes yeux bien plus à une aggravation générale du zéro politique en France qu'autre chose. Que de plus en plus de propositions sociétales tiennent lieu d'une ligne politique le prouve assez. En outre, l'ignorance dans laquelle vous tenez la gauche d'aujourd'hui de son histoire n'est pas avérée, bien au contraire. Ce qui pose problème est justement le fait que la gauche passe son temps à se gargariser de son histoire, épuisant dans la virtualité des mots d'ordre et des slogans évoquant sur le mode du clin d'oeil un glorieux passé l'histoire qui aurait pu se faire. Elle est engoncée dans son passé, trop satisfaite d'elle-même. Quant à la violence des "mots" tenus par la gauche que l'auteur de ce billet évoque vaguement, je serai bien curieux d'en palper les effets par leur lecture.
    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5777
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Le risque de disparition de la gauche Empty Re: Le risque de disparition de la gauche

    Message par Johnathan R. Razorback le Sam 29 Nov - 22:33

    Dire que cette discussion chez Juan ne date que d'avril. J'ai presque l'impression que c'était dans une autre vie...

    Je ne sais pas vraiment que vous répondre. Il faudrait déjà cerner de quoi on parle. C'est quoi "la gauche" ? Est-ce qu'il n'y a pas des gauches, autant qu'il existe une droite libérale, une droite nationaliste, une droite monarchiste, etc ?

    Que mains groupuscules gauchistes se croient les héritiers des communards ou des bolcheviks, c'est bien possible, mais ils peuvent continuer d'attendre le grand soir sans moi. Ce sont plutôt les personnalités ayant un semblant d'impact qui m'inquiètent. Que je vois le Front de Gauche, je vois un peu de potentiel, mais un potentiel gâché.


    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.

    Boehme
    Boehme

    Messages : 2
    Date d'inscription : 24/11/2014

    Le risque de disparition de la gauche Empty Re: Le risque de disparition de la gauche

    Message par Boehme le Mar 2 Déc - 12:19

    Nous aurions bon dos de chercher à définir ce qui disparaît, ne le pensez-vous pas ? Qu'est-ce qui nous permettrait de définir ce qu'est la gauche, pour en dire que cela disparaît ? Qu'est-ce qui nous permet de dire que quelque chose disparaît, si nous ne sommes pas capable de savoir ce que c'est ? Je laisse ce problème aux logiciens.

    Ce qui m'intéresse, ce sont les situations concrètes d'énonciation où le terme de "gauche" fonctionne comme bloc nominal interpellant dans le cadre général du dépérissement de la politique. Une hypothèse ? Non, un constat auquel on peut se hisser le quidam en deux-trois clics. En régime de signe publicitaires, ce qui importe n'est pas de donner lieu, par un discours, à une pratique instituante, mais à se faire une place dans ce vaste marché. Multiplier les marques d'identification, se rendre parfaitement lisibles, est devenu l'enjeu fondamental des discours qui, coupé de toute pratique, réalisent régulièrement l'idéologie comme structure formelle et particulière du langage.

    Cela dit, je serais bien curieux de voir ce que vous entendez par "potentiel", s'agissant du Front de Gauche.

    Contenu sponsorisé

    Le risque de disparition de la gauche Empty Re: Le risque de disparition de la gauche

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 19 Aoû - 14:14