L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment :
Nike : Jusqu’à -50% sur une ...
Voir le deal

    Jean d'Ormesson, Dieu, les affaires et nous

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 17048
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Jean d'Ormesson, Dieu, les affaires et nous Empty Jean d'Ormesson, Dieu, les affaires et nous

    Message par Johnathan R. Razorback Sam 26 Jan - 20:25

    "La présence absence de Delors a plongé la majorité dans le chagrin et la honte que l'on sait: divisions, déchirements, rivalités, vent du boulot. Qu'amènerait donc son absence définitive ?
    A première vue, la consternation dans le camp de la gauche, un immense soulagement dans le camp de la majorité. Regardons-y d'un peu plus près. La situation de la gauche, en effet, ne serait pas brillante. Michel Rocard ? Henri Emmanuelli ? Jack Lang ? Pierre Mauroy ? Laurent Fabius ? La fille du regretté absent ? Le bordel, si l'on dise, changerait enfin de crémerie. On leur souhaite bien du plaisir
    ." (Le Figaro, 10-11 décembre 1994, p.218-219)

    "Appuyé sur de jeunes et brillants intellectuels, tel qu'Emmanuel Todd, Jacques Chirac tente de pousser ses pions en direction d'une gauche qui l'attire par son vide." (Le Figaro, 16 janvier 1995, p.235)

    "M. Tapie est, entre autres choses, une créature de M. Mitterrand. De M. Bousquet à M. Tapie en passant par M. Pelat et M. Nucci, et par tant d'autres, M. Mitterrand a toujours eu de curieuses amitiés. Il détestait M. Rocard et il aimait M. Tapie. Il s'est servi de M. Tapie pour détruire M. Rocard." (Le Figaro, 24 janvier 1995, p.238-239)
    -Jean d'Ormesson, Dieu, les affaires et nous, Paris, Robert Laffront, 2015, 847 pages.



    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. » -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. » -Hegel, La Raison dans l'Histoire.

    « Mais parfois le plus clair regard aime aussi l’ombre. » -Friedrich Hölderlin, "Pain et Vin".


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 12:57