L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

    Alain Beaulieu, La politique de Gilles Deleuze et le matérialisme aléatoire du dernier Althusser

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 9917
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Alain Beaulieu, La politique de Gilles Deleuze et le matérialisme aléatoire du dernier Althusser Empty Alain Beaulieu, La politique de Gilles Deleuze et le matérialisme aléatoire du dernier Althusser

    Message par Johnathan R. Razorback Lun 5 Avr - 10:43

    https://www.cairn.info/revue-actuel-marx-2003-2-page-161.htm

    "Althusser inscrit son matérialisme aléatoire dans la tradition atomiste et plus particulièrement dans celle du matérialisme épicurien d’après lequel les atomes sont reliés par une causalité mécanique aveugle, à savoir l’indétermination du clinamen, qui crée des rencontres aléatoires entre les plus petits éléments matériels."

    "Deleuze prend ses distances vis-à-vis de l’interprétation canonique du matérialisme épicurien, qui fut reprise par Althusser, lorsqu’il diverge de la conception strictement contingente du clinamen. « Le clinamen ou déclinaison, soutient Deleuze, n’a rien à voir avec un mouvement oblique qui viendrait par hasard modifier une chute verticale. Il est présent de tout temps […] il est une sorte de conatus, une différentielle de la matière ». Et il ajoute « Le clinamen ne manifeste aucune contingence, aucune indétermination »."

    "Deleuze n’hésite pas à ébranler l’académisme en concevant la temporalité du clinamen sur un mode stoïcien. Il y a chez Deleuze une stoïcisation de l’épicurisme. La déclinaison est un événement et en tant qu’événement elle s’inscrit dans le temps de l’Aiôn, c’est-à-dire dans un présent éternel. Ce qui contredit le matérialisme aléatoire d’Althusser selon lequel « il n’est point d’éternité dans les “lois” d’aucun monde et d’aucun Etat »."
    -Alain Beaulieu, « La politique de Gilles Deleuze et le matérialisme aléatoire du dernier Althusser˚ [1] », Actuel Marx, 2003/2 (n° 34), p. 161-174. DOI : 10.3917/amx.034.0161. URL : https://www.cairn.info/revue-actuel-marx-2003-2-page-161.htm




    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. »
    -Hegel, La Raison dans l'Histoire.


      La date/heure actuelle est Ven 3 Déc - 14:18