L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

    Morgane Merteuil, [Guide de lecture] Féminisme et théorie de la reproduction sociale

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 11948
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Morgane Merteuil, [Guide de lecture] Féminisme et théorie de la reproduction sociale Empty Morgane Merteuil, [Guide de lecture] Féminisme et théorie de la reproduction sociale

    Message par Johnathan R. Razorback Dim 13 Mar - 11:13

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Morgane_Merteuil

    https://www.babelio.com/auteur/Morgane-Merteuil/280537

    http://revueperiode.net/guide-de-lecture-feminisme-et-theorie-de-la-reproduction-sociale/

    "La mise en lumière de la sphère de la reproduction sociale constitue probablement l’apport le plus notable du féminisme marxiste aux théories de l’émancipation.

    En mettant au jour les processus par lesquels la vie est maintenue et reproduite, tant au niveau quotidien que générationnel, les théories de la reproduction sociale constituent en effet une réponse pertinente non seulement aux conceptualisations de la libération des femmes en vigueur dans le corpus marxiste classique – une libération qui passerait par l’accès des femmes au travail salarié –, mais aussi aux théories féministes radicales selon lesquelles le patriarcat constitue un système à appréhender indépendamment du capitalisme.

    C’est dans le cadre des travaux menés sur le travail domestique assigné aux femmes qu’ont émergé les premières théorisations de la fonction de ce travail dans la reproduction de la force de travail : le « domestic labour debate » mené entre la fin des années 1960 et la fin des années 1970 représente un moment majeur dans l’histoire du féminisme, durant lequel se sont notamment démarquées des féministes d’origine italiennes comme Mariarosa Dalla Costa, ou Silvia Federici, militant pour le « salaire au travail ménager ». [...]

    Cet essai de Margaret Benston est souvent considéré comme la première tentative de théoriser le fait que l’absence de reconnaissance du travail domestique comme travail découle de ce qu’il se situe en dehors de l’échange et du marché, bien qu’il constitue une « production socialement nécessaire ». [...]




    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. » -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. » -Hegel, La Raison dans l'Histoire.

    « Mais parfois le plus clair regard aime aussi l’ombre. » -Friedrich Hölderlin, "Pain et Vin".


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc - 20:18