L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment : -29%
-29% Ecran PC 32″ LED AOC (Dalle VA – 75 ...
Voir le deal
189.91 €

    Domaines de la folie et territoires de la raison

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 18895
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Domaines de la folie et territoires de la raison Empty Domaines de la folie et territoires de la raison

    Message par Johnathan R. Razorback Ven 27 Oct - 9:42

    Domaines de la folie:

    1: Droite radicale.

    2: Gauche radicale.

    3: Euro-atlantisme.

    4: Féminisme "de la troisième vague".

    5: Écologisme radical.

    6: Islam radical.



    Territoires de la raison:

    1: Philosophie analytique française.

    2:


    4.5: De la dérive historiciste (de Rousseau et Helvétius à Judith Butler).

    « L’historicisme est l’attitude de pensée qui affirme que tous les phénomènes humains sont historiques, c’est-à-dire non naturels et non éternels. » -Olivier Sedeyn, introduction à Leo Strauss, La philosophie politique et l’histoire, traduction Olivier Sedeyn, Librairie Générale française, coll. Le livre de poche, 2008, 414 pages, p.27.

    « Tout a changé sous la main de l’homme, les plantes, les animaux ; des races entières se sont multipliées ou anéanties, perfectionnées ou détériorées, en raison de ses efforts ; comment échapperait-il lui-même à sa propre influence ? »
    -François Jean de Chastellux, Éloge de M. Helvétius, 1774, p.30-31.

    "Le tabou radical, c'est que la frontière entre l'humain et l'animal (ou plus généralement le non-humain) n'est ni stable, ni « naturelle », ni anhistorique: il s'agit d'une frontière érigée politiquement, et politiquement contestée. Peut-on entreprendre théoriquement de dénaturaliser, de désontologiser l'espèce de la même façon que les travaux féministes ont dénaturalisé et désontologisé le genre et la race ? Si tel est le cas, que devient le statut de la « performance animale » de Stalking Cat ?

    La question des frontières de l'humain est une question (trans)féministe fondamentale. Penser le corps et la subjectivité de façon radicalement anti-essentialiste, c'est interroger les dichotomies homme/femme, nature/artifice, humain/animal, et par là même dévoiler les systèmes de pouvoir et d'impouvoir que ces dichotomies structurent et maintiennent (patriarcat, racisme, capitalisme, spécisme). Peut-on déconstruire l'espèce ? Pirater l'espèce ? Performer l'espèce ?
    "
    -Flo-René Morin, « Le tranimal est politique: Stalking Cat, le paradigme transsexuel et les frontières de l’humain », Comment S’en Sortir ?, n° 2, automne 2015, p.92-107.

    https://commentsensortir.files.wordpress.com/2015/12/css-2_2015_morin_le-tranimal-est-politique.pdf

    La fiche de l'auteur vaut le détour aussi: Flo-René Morin est un hippopotame inscrit en doctorat* à l'Université de Paris 8-Vincennes/Saint-Denis. Sa thèse, qu'il prépare sous la direction d'Éric Fassin, porte sur les pratiques de modification corporelle en relation avec l'animalité.



    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. » -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. » -Hegel, La Raison dans l'Histoire.

    « Mais parfois le plus clair regard aime aussi l’ombre. » -Friedrich Hölderlin, "Pain et Vin".


      La date/heure actuelle est Jeu 22 Fév - 7:44