L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Joie militante [de Carla bergman et Nick Montgomery]. Construire des luttes en prise avec leurs mondes

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 9598
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Joie militante [de Carla bergman et Nick Montgomery]. Construire des luttes en prise avec leurs mondes Empty Joie militante [de Carla bergman et Nick Montgomery]. Construire des luttes en prise avec leurs mondes

    Message par Johnathan R. Razorback Sam 16 Jan - 22:32

    La joie émerge non pas de la poursuite d’un but distant mais par la lutte dans une situation donnée. Elle surgit souvent de la capacité à dire non, à refuser, ou à attaquer les formes de vies affaiblissantes servies par l’Empire. Elle peut venir avec une émeute ou une barricade. Ou par le refus du bonheur insipide qu’offre l’Empire et le choix d’être présent·e au deuil. En définitive, c’est aux gens de la trouver par eux-mêmes, en composant avec les gestes, les histoires, les relations, les émotions, les textures, les événements à l’échelle du monde, les quartiers, les ancêtres, les langues, les outils et les corps d’une façon qui permette à quelque chose de nouveau d’apparaître, de creuser une brèche dans l’Empire. Ce qui ne peut pas aller avec le militantisme macho et figé qui tente de contrôler le changement par le haut. Ça ne peut pas être un genre de perspective « plus-radical-que-moi-tu-meurs » qui occupe une position fixe et défend une seule façon d’aller de l’avant.

    Comment crée-t-on des situations dans lesquelles nous nous sentons plus vivant·e·s et capables qu’auparavant ? Qu’est-ce qui peut déstabiliser l’intransigeance de l’oppression ? Qu’est-ce qui peut créer plus d’espace dans lequel se mouvoir et respirer ? Qu’est-ce qui encourage les gens à refuser les pièges courants du moralisme, de la certitude ou du perfectionnisme pour leur préférer l’accroissement du pouvoir collectif et la créativité ? Les réponses à ces questions sont infiniment variées et complexes. Militer pour le collectif, faciliter le changement implique de faire confiance aux gens pour trouver le chemin par eux-mêmes et ensemble, avec l’envie de participer ouvertement au processus.




    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. »
    -Hegel, La Raison dans l'Histoire.


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Oct - 14:38