L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

    Camus: A Combat + L'Herne + Roger Grenier, Albert Camus, soleil et ombre + Réflexions sur la peine capitale + En commune présence

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 9923
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Camus: A Combat + L'Herne + Roger Grenier, Albert Camus, soleil et ombre + Réflexions sur la peine capitale + En commune présence Empty Camus: A Combat + L'Herne + Roger Grenier, Albert Camus, soleil et ombre + Réflexions sur la peine capitale + En commune présence

    Message par Johnathan R. Razorback Ven 10 Sep - 22:23

    https://fr.1lib.fr/book/4963491/5f8c8e

    https://fr.1lib.fr/book/4829170/e5bb89

    https://fr.1lib.fr/book/3999397/cb7946

    "Soleil et ombre. Si j'emploie ces deux mots, en pensant bien sûr aux origines espagnoles de Camus, et à son goût pour l'Espagne, qui ne s'est jamais démenti, c'est qu'ils peuvent aussi résumer sa pensée et son œuvre, sa façon de comprendre la vie, le sens de son combat. Dans une plaza de toros, le soleil est la place des pauvres."

    "Quant à la littérature, elle n'est pas seulement pour lui une façon d'exprimer des idées, ou un art auquel il s'adonne. Elle est un monde dont lui, humble enfant de Belcourt, né dans une famille d'illettrés, a rêvé, en le croyant inaccessible. Parlant de Gide, il dira qu'il lui paraissait le « gardien d'un jardin où j'aurais voulu vivre ».

    On retrouve ce respect dans le souci de bien écrire. Le style ne connaît ni négligence, ni laisser-aller."

    "Camus n'est pas un esthète fabriquant de gracieux objets littéraires. Chacun de ses livres exprime l'engagement de sa pensée, est inséparable des événements de sa vie, où il ne s'est jamais tenu, bien au contraire, à l'écart des combats, des souffrances, des convulsions du monde. C'est pourquoi cette étude sur ses livres m'a souvent entraîné à faire référence à la biographie, à dire où il en était de sa vie quand il écrivait telle ou telle œuvre."

    "Le premier texte imprimé au bas duquel figure la signature de Camus date de 1932. Il a dix-huit ans et le chemin qu'il a déjà parcouru est considérable. Il déclarera à l'universitaire Carl A. Viggiani, qui étudie son œuvre : « Personne autour de moi ne savait lire. Mesurez bien cela. »

    Albert Camus était né le 7 novembre 1913, à deux heures du matin, dans un domaine viticole appelé le Chapeau de Gendarme, près de Mondovi, à quelques kilomètres au sud de Bône (aujourd'hui Annaba), dans le département de Constantine. Son père, Lucien Camus, avait été envoyé là par son patron, un grand négociant en vins d'Alger, Ricôme. Les ancêtres, venus de Bordeaux (et non d'Alsace comme le croyait l'écrivain), étaient parmi les premiers colons d'Algérie. Du côté maternel, les Sintès (un des personnages de L'Etranger portera ce nom) viennent de Minorque. Catherine, la mère d'Albert, était la deuxième d'une famille de neuf enfants. Tous ces gens étaient parmi les plus pauvres.

    En 1914, Lucien Camus, mobilisé au Ier Zouaves, est blessé pendant la bataille de la Marne. Atteint à la tête par un éclat d'obus qui l'a rendu aveugle, il est évacué sur l'école du Sacré-Cœur, de Saint-Brieuc, transformée en hôpital auxiliaire, et il meurt moins d'une semaine après, le II octobre 1914. Un enfant de Saint-Brieuc, Louis Guilloux, montrera en 1947 à Albert Camus où se trouve la tombe de ce père qu'il n'a pour ainsi dire pas connu."
    -Roger Grenier, Albert Camus, soleil et ombre. Une biographie intellectuelle, Gallimard, 1987.

    https://fr.1lib.fr/book/1758880/95b9cf

    https://fr.1lib.fr/book/4568948/0e765b

    https://fr.1lib.fr/book/4065041/4d3569

    https://fr.1lib.fr/book/4751655/ce6e5a

    https://fr.1lib.fr/book/1758887/83fb65

    https://fr.1lib.fr/book/4963492/aa626a?dsource=recommend



    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. »
    -Hegel, La Raison dans l'Histoire.


      La date/heure actuelle est Lun 6 Déc - 14:21