L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment : -30%
WD Blue™ – Disque SSD Interne – ...
Voir le deal
69.99 €

    Cornelius Castoriadis, Sujet et vérité dans le monde social historique. La création humaine I, séminaire 1986-1987

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 9882
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Cornelius Castoriadis, Sujet et vérité dans le monde social historique. La création humaine I, séminaire 1986-1987 Empty Cornelius Castoriadis, Sujet et vérité dans le monde social historique. La création humaine I, séminaire 1986-1987

    Message par Johnathan R. Razorback Sam 11 Sep - 14:15

    "Son véritable travail commence en novembre 1982: pendant quatre ans, il va se consacrer à la Grèce antique, non pas en historien ni en érudit mais en enquêteur philosophe, à la recherche des racines d'un projet d'autonomie pour aujourd'hui. Une petite partie de ce travail a été publié en 1999, sous le titre Sur le Politique de Platon. Les six années suivantes, de 1987 à 1992, Castoriadis va reprendre à nouveaux frais ses "idées mères", en les confrontant à ceux qu'il appelait les "quatre grands": Platon, Aristote, Kant et Hegel. Après les années consacrées à la naissance de l'interrogation philosophique dans la Grèce antique, avant qu'il ne s'attelle au réexamen d'ensemble de ses conceptions, et en particulier à une réévaluation critique de la pensée freudienne qui allait occuper ses dernières années d'enseignement, de 1992 à 1995, cette année 1986-1987 est bien pour lui une année-charnière." (p.Cool

    "Les années 1980-1990 furent les années de l'élaboration non seulement de La Création humaine, dont il est pour la première fois question dans la préface (1985) de Domaines de l'homme, mais aussi d'un autre grand ouvrage inachevé, L'Élément imaginaire (annoncé en 1974, dans la préface de L'Institution, et toujours prévu en 1989, dans l'avertissement du Monde morcelé)." (p.9)

    "Le 2 janvier 1989, Castoriadis soumettait aux Éditions du Seuil le "projet de publication" suivant [...] Voici la table des matières provisoire des dix-huit volumes que Castoriadis envisageait alors:

    Ire partie: Le Chaos et l'Humanité. 1. Philosophie et liberté ; 2. L'Etre comme chaos et comme forme ; 3. Temps et création ; 4. L'autocréation de l'humanité ; 5. Pour-soi, psyché, subjectivité ; 6. Le social-historique.
    IIe partie: La Création politique. 7. Aux origines de la démocratie ; 8. De la chute de la polis aux villes européennes ; 9. L'Europe ; 10. Marxisme, totalitarisme et la crise de la société moderne ; 11. Le projet d'une société autonome.
    IIIe partie: Le Projet de théorie. 12. La réflexion philosophique ; 13. Le travail scientifique ; 14. L'élucidation du monde humain ;
    IVe partie: Donner forme au chaos. 15. L'institution ; 16. Le langage ; 17. Le faire: techné, praxis, politique, éthique ; 18. Le Beau." (pp.10-11)
    -Enrique Escobar et Pascal Vernay, Avertissement à Cornelius Castoriadis, Sujet et vérité dans le monde social historique. La création humaine I, séminaire 1986-1987, Seuil, 2002, 496 pages.

    "Nous n'assistons pas actuellement à une phase de création historique, de forte institution. Au mieux, c'est une phase de répétition ; au pire, et bien plus probablement, une période de destruction historique, de destitution. [...] Nous entendons par destitution le mouvement de l'imaginaire social qui se retire des institutions et des significations imaginaires sociales existantes, du moins en partie, et les désinvestit, les destitue, leur enlevant l'essentiel de leur validité effective ou de leur légitimité -sans pour autant procéder à la création d'autres institutions qui en prendraient la place ou d'autres significations imaginaires sociales." (p.16)

    "
    (pp.17-18)

    "
    (pp.18-19)

    "
    (p.19)

    "
    (pp.20-21)

    "
    (pp.22-23)

    "
    (pp.23-24)

    "
    (pp.24-25)

    "
    (pp.26-27)

    "
    (pp.27-28)

    "
    (pp.28-29)

    "
    (p.30)

    "
    (pp.31-32)

    "
    (pp.32-33)

    "
    (pp.34-35)

    "
    (p.36)

    "
    (p.36)

    "
    (p.39)

    "
    (p.40)

    "
    (p.41)

    "
    (pp.42-43)

    "
    (pp.44-45)

    "
    (p.45)

    "
    (pp.45-46)

    "
    (p.47)

    "
    (pp.47-48)

    "
    (p.48)

    "
    (pp.48-49)

    "
    (pp.49-50)

    "
    (pp.51-52)

    "
    (pp.52-53)

    "
    (pp.54-55)

    "
    (p.55)

    "
    (p.56)

    "
    (pp.56-57)

    "
    (p.57-59)

    "
    (pp.59-61)

    "
    (pp.62-63)

    "
    (pp.63-64)

    "
    (pp.64-65)

    "
    (p.65)

    "
    (pp.65-67)
    -Cornelius Castoriadis, Sujet et vérité dans le monde social historique. La création humaine I, séminaire 1986-1987, Seuil, 2002, 496 pages.



    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. »
    -Hegel, La Raison dans l'Histoire.


      La date/heure actuelle est Sam 27 Nov - 0:03