L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique


    Cécile Crouzel, La France, toujours vice-championne du monde des impôts

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 9923
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Cécile Crouzel, La France, toujours vice-championne du monde des impôts Empty Cécile Crouzel, La France, toujours vice-championne du monde des impôts

    Message par Johnathan R. Razorback Sam 25 Nov - 10:39

    http://www.lefigaro.fr/impots/2017/11/23/05003-20171123ARTFIG00243-la-france-toujours-vice-championne-du-monde-des-impots.php

    "C'est malheureusement un classement qui ne change pas. En 2016, la France a été le deuxième pays, parmi les nations développées de l'OCDE, à avoir les prélèvements obligatoires les plus élevés, derrière le Danemark. Dans l'Hexagone, les impôts, taxes et cotisations sociales payés par les ménages et les entreprises ont absorbé l'an passé 45,3 % de la richesse nationale, selon l'étude annuelle de l'OCDE publiée jeudi. Si ce taux a été de 45,9 % au Danemark, le royaume nordique affichait, lui, un déficit public très limité en 2016, à 0,6 % du PIB en 2016, tandis que Paris était à 3,4 %. La France cumule donc la particularité d'avoir des impôts très lourds et un solde public très négatif, ce qui lui vaut d'être, encore jusqu'au printemps prochain, sous procédure de déficit excessif à Bruxelles… L'impôt sur le revenu est comparativement peu élevé en France: ce sont surtout les cotisations sociales qui expliquent le haut niveau des prélèvements.

    Le «ras-le-bol» fiscal

    Paris se distingue depuis longtemps par une fiscalité conséquente. Ainsi, en 1965, le taux de pression fiscale sur PIB était de 33,6 % en France, contre 24,8 % en moyenne dans l'OCDE. Depuis, les impôts et cotisations ont augmenté partout, mais plus rapidement en France, si bien que l'écart s'est un peu accru (le taux de pression fiscale moyen de l'OCDE a été de 34,3 % en 2016). Toujours selon l'OCDE, les prélèvements français sont encore proches de leur record historique, à 45,5 % du PIB, atteint en 2014. On comprend dès lors pourquoi les Français, après avoir manifesté leur «ras-le-bol» fiscal sous François Hollande, restent encore allergiques à toute hausse d'impôt. Pourtant, l'actuelle majorité ne prévoit pas de diminution massive. La suppression de la taxe d'habitation, la transformation de l'ISF ou la baisse de l'impôt sur les sociétés seront en partie compensées par la hausse de la fiscalité écologique. Résultat, le taux de prélèvement obligatoire, selon les calculs de Bercy, sera encore de 43,6 % en 2022
    ."

    -Cécile Crouzel, La France, toujours vice-championne du monde des impôts, lefigaro.fr, 23/11/2017.




    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. »
    -Hegel, La Raison dans l'Histoire.


      La date/heure actuelle est Lun 6 Déc - 15:03