L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment :
Manga Fire Force : où commander le Tome 34 Fire ...
Voir le deal
11.50 €

    Pierre Khalfa, "Le marxisme en question"

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 18919
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Pierre Khalfa, "Le marxisme en question" Empty Pierre Khalfa, "Le marxisme en question"

    Message par Johnathan R. Razorback Mar 22 Déc - 19:31

    "Johsua remet en cause trois éléments fondamentaux du marxisme.

    Le premier renvoie à la situation du salariat. Celui-ci est capable, sous le capitalisme, de construire des éléments de son émancipation, éléments certes fragiles, remis en cause de façon permanente, dépendant des rapports de forces, mais qui n’en subsistent pas moins et peuvent même se développer12. La question du « saut périlleux », que le prolétariat devait « réaliser pour passer d’une classe triplement dominée (économiquement, idéologiquement, politiquement) à celle de l’émancipation universelle » (p. 79), est résolue tout simplement parce qu’il n’y a plus de grand saut à faire. Le prolétariat, devenu salariat, n’est pas rien et n’a donc pas à se poser comme problème de savoir comment devenir tout.

    Le deuxième élément concerne la question de la rupture. Johsua reprend (p. 203 et suivantes) les arguments classiques en faveur de la rupture révolutionnaire qui fait du préalable de la prise du pouvoir politique le verrou à faire sauter avant de pouvoir engager un processus d’émancipation. Mais ceux-ci tombent en grande partie, si, sous le capitalisme, peuvent naître et se développer des éléments de communisme. En fait, il y a une confusion entre deux questions. Est-ce que la prise du pouvoir politique est la condition sine qua non de toute transformation sociale ? Pour Marx la réponse est oui. Johsua devrait pouvoir répondre non à cette question pour les raisons qu’il indique lui-même : « des gisements de communisme » peuvent se développer dans une société capitaliste. Est-ce que la prise du pouvoir politique est indispensable si nous voulons donner à cette transformation toute l’ampleur nécessaire, la réponse est oui et cela suppose une épreuve de force. Mais la nature de cette épreuve de force change. On est plus dans une stratégie gramscienne que léniniste et les critiques de Johsua à Gramsci tombent en grande partie
    ."
    -Pierre Khalfa, "Le marxisme en question", 1 avril 2013: https://www.contretemps.eu/marxisme-en-question/




    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. » -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. » -Hegel, La Raison dans l'Histoire.

    « Mais parfois le plus clair regard aime aussi l’ombre. » -Friedrich Hölderlin, "Pain et Vin".


      La date/heure actuelle est Jeu 29 Fév - 14:25