L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

-27%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
205 € 279 €
Voir le deal

    Gilbert Allardyce and Andrée R. Picard, "Jacques Doriot et l'esprit fasciste en France"

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 8653
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Gilbert Allardyce and Andrée R. Picard, "Jacques Doriot et l'esprit fasciste en France" Empty Gilbert Allardyce and Andrée R. Picard, "Jacques Doriot et l'esprit fasciste en France"

    Message par Johnathan R. Razorback Mer 11 Mar - 14:57

    https://www.jstor.org/stable/25728656?seq=1

    "On peut considérer de nombreux fascistes comme des anciens combattants exaltés par la fraternité des tranchées, comme des hommes incapables de se réadapter à la vie civile et qui retournaient chez eux imprégnés par la guerre, à l'encontre de toute paix et de tout pacifisme." (p.35)

    "Les idées importaient peu […] à Doriot." (p.43)

    "La tentative de définir le fascisme comme un ensemble d'idées ou doctrines n'a pas réussi à établir d'idées qui lui soient communes, en dehors du nationalisme et de l'anticommunisme. Quant, par exemple, J. Solé-Tura affirme qu' "aucun mouvement fasciste n'a jamais réclamé l'abolition de la propriété privée des moyens de production", on s'est aussitôt empressé de trouver un mouvement fasciste qui la réclame: les Chemises bleues du Kouo-Min-Tang en Chine." (note 2 p.43)
    -Gilbert Allardyce and Andrée R. Picard, "Jacques Doriot et l'esprit fasciste en France", in Revue d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, 25e Année, No. 97, Visages de fascistes français (janvier 1975), pp. 31-44.

    Outre Sternhell, George Mosse (The nature of fascism, 1968) a insisté sur le rôle de l'irrationalisme fin-de-siècle dans la genèse du fascisme, et en particulier sur le nationalisme barrésien.



    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. »
    -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).


      La date/heure actuelle est Lun 14 Juin - 5:07