L'Académie nouvelle

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'Académie nouvelle

Forum d'archivage politique et scientifique

Le Deal du moment : -25%
-25% Nike Air Max Genome – Chaussure pour Homme
Voir le deal
127.47 €

    Günther Anders, L'Obsolescence de l'homme

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin


    Messages : 11356
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Günther Anders, L'Obsolescence de l'homme Empty Günther Anders, L'Obsolescence de l'homme

    Message par Johnathan R. Razorback Dim 20 Déc - 21:24

    https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%BCnther_Anders

    "Cette industrie, qui doit faire coïncider la faim qu'ont les marchandises d'être consommées et la faim que nous avons d'elles, s'appelle la "publicité". On produit alors des moyens permettant de faire de la publicité, pour éveiller chez nous le besoin de produits qui, eux, ont besoin de notre besoin ; afin qu'en liquidant ces produits, nous garantissions la poursuite de leur production." (p.16)

    "L'essence de l'homme consiste en ceci qu'il n'a pas d'essence." (p.25)

    "Ce que les entrepreneurs cherchent à faire aujourd'hui -et pas seulement dans le monde capitaliste-, ce n'est pas à priver les travailleurs de travail, mais à priver leur propre entreprise de travailleurs. Le groupe Kawasaki se vante déjà aujourd'hui dans le Spiegel (du 17 avril 1978) de posséder une unmanned factory, une usine sans assistance." (p.27)

    "La machine est redevenue une concurrente et une ennemie. Mais la crise n'est pas seulement de retour: cette fois-ci, elle est incomparablement plus dangereuse qu'autrefois. [...] Le temps libre ne sera plus considéré demain comme la vraie vie mais comme du temps vide." (pp.30-31)

    "
    (p.35)
    -Günther Anders, L'Obsolescence de l'homme, tome 2 "Sur la destruction de la vie à l’époque de la troisième révolution industrielle", trad. Christophe David, Paris, Éditions Fario, 2011 (1980 pour la première édition allemande), 428 pages.




    _________________
    « La question n’est pas de constater que les gens vivent plus ou moins pauvrement, mais toujours d’une manière qui leur échappe. » -Guy Debord, Critique de la séparation (1961).

    « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans passion. » -Hegel, La Raison dans l'Histoire.

    « Mais parfois le plus clair regard aime aussi l’ombre. » -Friedrich Hölderlin, "Pain et Vin".


      La date/heure actuelle est Lun 26 Sep - 22:13